google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Côte d'Ivoire : Laurent Gbabgo n'exclut pas de se présenter aux élections présidentielles programmées pour 2025 en Côte d'Ivoire.


20 octobre 2021 - 277 vues

Dans une interview exclusive accordée à France 24, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, âgé de 76 ans, revient sur la création de son nouveau parti, le Parti des peuples africains-Côte d'Ivoire (PPA-CI), nécessaire selon lui, car l'ancien, le FPI, "avait perdu son identité". S'il affirme vouloir se désengager de la politique, il n’exclut pas de se représenter à la présidentielle prévue en 2025 et refuse net la proposition de limiter l’âge des candidatures à la présidentielle à 75 ans.

Laurent Gbagbo souhaite rencontrer une nouvelle fois le Président Ouattara et obtenir la libération de tous les prisonniers de la crise de 2010. Et confirme qu'il a plaidé en faveur du retour de Guillaume Soro chez lui. Il estime aussi qu'Alassane Ouattara a violé la Constitution en se présentant pour un troisième mandat et l'invite maintenant à jeter les bases d'une véritable réconciliation.

Se référant à Emmanuel Macron, Laurent Gbagbo s'est dit surpris par sa présence à l'enterrement de l'ancien président tchadien Idriss Deby. En outre, il estime "surdimensionné" la réaction de Paris à la présence militaire russe dans la prairie française sur le continent. Pour lui, la période consacrée aux bases militaires étrangères en Afrique est terminée. 

Enfin, l'ex-président ivoirien rappelle son arrestation en 2011, et accuse Nicolas Sarkozy de bombarder son domicile et de l'envoyer devant la CPI.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article