google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Médias de Côte d'Ivoire: un projet visant à étiqueter des sites d'information fiables.


12 octobre 2021 - 87 vues

Le processus d'étiquetage des sites de nouvelles a été lancé par le Réseau des professionnels des médias en ligne de Côte d'Ivoire (REPPRELCI). C'était au cours d'un séminaire qui s'est tenu le lundi 11 octobre 2021, dans un complexe hôtelier d'Adzopé, à une centaine de kilomètres d'Abidjan.

Selon le dernier recensement des médias numériques, le pays dispose d'un total de plus de 130 sites d'information, dont 49 sont juridiquement constitués. Selon Lassina Sermé, la présidente de Repprelci, le projet d'étiquetage a pour objectif de professionnaliser et de rendre les sites d'information plus crédibles. C'est une démarche qui permettra d'adopter des mécanismes d'étiquetage des sites d'information. Elle permettra également de définir les critères d'étiquetage et de constituer le comité de suivi ", souligne-t-il.

Le projet visant à étiqueter les sites d'information arrive au bon moment. Il cadre bien avec le programme de développement des médias mis en place par le ministère de la Communication, des Médias et de la Francophonie », a indiqué Georges M'Bra, représentant du Ministre Amadou Coulibaly. Le représentant de l'Ambassadeur des Etats Unis en Côte d'Ivoire, Taylor Thinney, a pour sa part indiqué que le monde a besoin de journalistes professionnels, capable de trouver de nouveaux outils comme la labellisation pour contrer la désinformation. C'est pour cela qu'il dit, nous avons décidé de soutenir cette initiative de la Repprelci.

S'agissant des critères à appliquer pour décerner le label aux sites d'information, pour être éligible au programme de labellisation, Barthélémy Kouamé, le directeur général d’Acturoute, premier président du Repprelci, a fait une série de propositions, concernant notamment des couleurs à afficher sur les sites fiables ou non.

Une conférence sur le thème : « Les défis de la labellisation des sites web d’information pour lutter contre les fake news », a été animée par Dr Alfred Dan Moussa directeur général de l'Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC) Polytechnique.

Durant son discours, il a invité les médias numériques à s'intéresser à ce projet d'étiquetage. Parce que c'est un soutien, ils ont tout à gagner à participer à ce programme. Cependant, l'intervenant Dan Moussa a déploré le manque de médias numériques inscrits pour la phase pilote du projet d'étiquetage. Enfin, le premier président de l'Observatoire de la Liberté de la Presse de l'Ethique et de Déontologie (OLPED), a souligné que la protection des consommateurs doit être un souci pour les médias numériques.

Une réunion de validation des propositions faites lors de ce séminaire sur l'étiquetage des sites d'information est prévue.

Une cinquantaine de responsables des médias numériques, des organes de régulation et d'autorégulation de la presse ainsi que des responsables d'organisations professionnelles des médias ont pris part à ce séminaire de labellisation des sites d'information. Le projet d'étiquetage des sites d'information est soutenu financièrement et techniquement par l'Ambassade des États-Unis.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article