google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Procédure de la CPI / Dédommagement : Charles Blé Goudé a enregistré sa première défaite, ce que les juges lui reprochent.


12 octobre 2021 - 100 vues

Le président de Cojep Charles Blé Goudé a déposé une demande de dédommagement devant la Cour pénale internationale le 9 septembre 2021. Dans sa requête adressée aux juges, il a demandé à ce que les victimes soient exclues de sa procédure d’indemnisation qui s’élève à 1,2 millions d’euros soit un peu plus de 780 millions de F.CFA. La juge-présidente Reine Alapini-Gansou, responsable de l'affaire, a répondu le 11 octobre 2021 en congédiant Charles Blé Goudé.

Le processus de compensation de Charles Blé Goudé a déjà débuté avec une débâcle de l'ex-ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo. En effet, le lundi 11 octobre 2021, la juge-présidente, la béninoise Reine Alapini-Gansou a rendu une décision dans laquelle elle reproche au président du Cojep de vouloir soustraire Massida Paolina, la représentante légale des victimes de sa procédure d’indemnisation. Pour le juge, il est certain que les victimes pourront donner leur opinion, mais la décision finale ne tiendra pas compte de leurs commentaires.

«Concernant la demande du conseil de M. Blé Goudé en radiation du dossier du BCPV14 du dossier, la Chambre considère que si le BCPV ne fera pas ses points de vue et préoccupations, sa demande d'être autorisé à le faire et observations ultérieures à ce sujet, font partie du litige dans la présente procédure. Par conséquent, bien que ces dépôts ne soient pas pris en considération par la Chambre lorsqu'ils se prononcent sur le bien-fondé de la demande d'indemnisation, ils doivent faire partie du dossier de l'Affaire. Pour ces raisons, la Chambre, par la présente; rejette (…) la demande du conseil de M. Blé Goudé de radier le dépôt ICC-02/11-01/15-1415 du dossier de cas» a indiqué la juge-présidente Reine Alapini-Gansou.

Enfin, la Chambre souligne que la présente procédure d’indemnisation concerne une poursuite présumée injustifiée et n'affectera aucunement les conclusions du procès Chambre I sur les souffrances vécues par les victimes à la suite de les incidents traités dans le cadre de l'affaire Gbagbo et Blé Goudé.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article