Cote d'Ivoire : La troisième édition du SAFA aura lieu au mois de décembre à Marcory

13 novembre 2022 à 07h11 - 159 vues

La 3è édition du Salon international de la famille (SAFA) aura lieu du 1er au 3 décembre à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) de Marcory, a annoncé samedi 12 novembre 2022, à Abidjan, la commissaire générale, Emmanuella Kouakou lors d’une conférence de presse en présence du député suppléant de la commune hôte de l’évènement, Eric Affainie.

Organisée par la structure « Au coeur des familles », cette rencontre consacrée aux familles, qui aura pour thème : « La responsabilité des parents dans l’éducations des enfants », a précisé Mme Kouakou.

Jeux ludiques pour enfants, ateliers à l’endroit des parents, conférences et panels, une tombola et la phase finale de la compétition de la meilleure famille du District Autonome d'Abidjan meublera les trois jours de ce spectacle.

Cette compétition a fait l'objet d'une caravane qui a sillonné 10 communes d'Abidjan pour une pré-sélection de familles modèles. Les délibérations d’un jury et le vote du public permettront de désigner la lauréate parmi les 10 candidates issues des communes d’Abobo, Songon, Attécoubé, Treichville, Yopougon, Koumassi, Marcory, Port-Bouët, Bingerville et Adjamé.

« Nous tirons le chapeau aux familles qui ont participé. C'est avec plaisir que nous avons collaboré avec eux pendant la caravane. Nous souhaitons faire la promotion des valeurs. Je leur demande de rester zen », a souhaité la commissaire générale du SAFA, qui révèle la distinction à cette édition des personnalités qui serviront dorénavant comme «ambassadeurs familiaux».

Le SAFA est une plateforme de rencontres et d’échanges entre les acteurs des familles, une plateforme pour consolider les liens familiaux, mais aussi de présenter des expositions d'entreprises en mesure d'offrir des biens et des services utiles aux familles pour leur développement et leur bien-être.

Les deux éditions précédentes étaient celles de 2018 et 2019. Son organisation répond à la volonté des promoteurs de contribuer à l’éducation de la société surtout ivoirienne gangrénée par l’adduction à la drogue des enfants, l’incivisme, le banditisme, etc.

Radiosamo-AIP

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article