google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Côte d’Ivoire /Renouvellement des organes de la Mugef-Ci


22 novembre 2021 - 78 vues

             Des candidats pris en flagrant délit de faux

Dans le cadre du renouvellement de la mandature des organes de la mutuelle générale des agents et fonctionnaires de Cote d’Ivoire ( Mugef-Ci) pour la période 2021- 2025. Le comité électoral national chargé d’organiser ces élections à réceptionné plusieurs dossiers de candidatures durant la période allant du 28 octobre au 11 novembre 2021.

Avant, cette échéance électorale qui se tiendra le 11 décembre prochain sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Et  Apres l’analyse  des dossiers réceptionnés , de nombreuses  irrégularités ont été constatées sur plusieurs listes de candidatures. A fait savoir la présidente du comité électoral national, Koné Colette au cours d’une conférence de presse animée ce vendredi 19 novembre au siège de la Mugef-Ci situé dans la commune du plateau. « Ces irrégularités sont constituées de la non inscription de certains candidats sur la liste électorale, de dossiers de candidatures de liste incomplet et en majorité de la production de casiers judiciaires faux dans les dossiers de candidatures individuelles.

Et l’imitation de signatures de certains magistrats », révèle-t-elle. Et de poursuivre « Dans le souci d’avoir des élections calmes, le comité a octroyé un délai de 48 heures à tous les candidats dont les dossiers comportaient des irrégularités aux fins de les corriger, notamment de remplacer les casiers judiciaires faux par des authentiques, malheureusement ces derniers n’ont pas réagi. Et passé ce délai, d’autres nous approche pour qu’on accepte leurs dossiers. Et ce sont eux qui iront vers la presse et sur les réseaux sociaux plus tard pour dire qu’on les a exclus. Alors qu’ils n’étaient pas en règle. Car il est écrit dans nos articles qu’aucune liste de candidature n’est réceptionnée si elle comporte un ou des dossiers de candidatures incomplets. » détaille telle. De ce fait, pour non-conformité aux dispositions du guide électoral. Plusieurs listes ont été rejetée.

Il s’agit notamment des listes : Performance et bien être des sections électorales des districts autonomes d’Abidjan et de Yamoussoukro, des régions du Folon, du Gbêkê, du Goh, des grands ponts, du haut Sassandra, du Kabadougou, du Lôh Djiboua et du Sud Comoé.

La liste Agir pour une Mugefci plus sociale des sections electorales des regions du Cavally, des grands ponts, de l’Indénié- Duablin et du Lôh Djiboua

Et celle dénommée Transparence, Solidarité, Unité de la section électorale du Gboclè. Ainsi, ce sont donc 174 listes qui ont été retenu par le comité national. Pour la présidente du comité électoral, Koné Colette, il faut faire preuve d’intégrité lorsqu’on aspire à diriger une institution telle que la Mugef-Ci.

 

                                                                JBZ

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article