google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Côte d'Ivoire : RGPH 2021 : La fin de l'opération de recensement retardée jusqu'au 7 décembre (Gouvernement)


26 novembre 2021 - 275 vues

Abidjan, 25 nov 2021 - La fin de l’opération de dénombrement des ménages dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), initialement prévue pour le 28 novembre, est repoussée au 7 décembre, a annoncé le ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, lors d’un point presse, co-animé, à Abidjan, avec le porte-parole du gouvernement, jeudi 25 novembre 2021.

Pour permettre à l'ensemble de la population d'être dénombrée, le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, a autorisé une période de balayage de neuf jours. Ainsi, l’opération de dénombrement va se poursuivre au-delà du 28 novembre pour s’achever le 7 décembre 2021 », a expliqué Mme Kaba, rassurant que les problèmes rencontrés ont été résolus pour garantir le succès de l’opération.

Ces difficultés étaient l’extension de la période de numérotation des bâtiments dans certaines localités et même dans certains quartiers d’Abidjan qui a conduit à un couplage de la numérotation avec l’administration du questionnaire, la réticence de certains ménages à se faire recenser et les difficultés d’accès à certaines localités en raison de la pluviométrie.

Il y a eu aussi les opérations de déguerpissement en cours dans la ville d’Abidjan causant des problèmes d’accessibilité et de sécurité, les défections des agents enregistrées dans certaines régions au début de l’opération, le paiement tardif des primes de transport et de mise en route des agents recenseurs, dû notamment à la non stabilisation des listes et la mise à disposition à temps des moyens de déplacement des agents recenseurs dans certaines localités.

Tous ces problèmes ont certes plombé le cours normal de l’opération mais les données du serveur central du Bureau technique permanent de recensement (BTPR), à la mi-journée du 25 novembre, enregistre un taux de 47% de la proportion de la population effectivement recensée par rapport à la population attendue.

Si l’on tient compte du fait que ce taux n’inclut pas les données collectées par les agents recenseurs dans les villages et campements dépourvu de réseau téléphonique et des données de certaines zones de dénombrement déversées dans la base au moins une fois, sans être actualisées, a-t-elle indiqué, « c’est dire que le taux d’achèvement de l’opération est raisonnablement au-delà de 50% ».

Le Ministre Kaba Nialé a demandé la mobilisation citoyenne de tous. Il rappelle aux populations dans toutes leurs diversités que cette opération est réalisée à leur bénéfice pour la considération de vos besoins réels. Elle sollicite l’appui des élus et cadres pour convaincre les populations de la nécessité de cette opération censée améliorer leurs conditions de vie et adresse ses encouragements aux agents recenseurs « à redoubler d’efforts pour l’atteinte des objectifs » à leur portée.

L'opération de dénombrement du GRPH a commencé le 8 novembre, avec la numérotation des édifices et des logements pour une durée de trois jours. Les agents recenseurs ont alors commencé à administrer le questionnaire le 11 novembre pour une période de 21 jours.

Le processus relatif à la 5e édition du RGPD a débuté en février 2018. Elle a déjà permis de procéder à la cartographie censitaire, au recensement pilote et au recrutement des agents sur le terrain. À la suite de l'étape du recensement, l'enquête postcensitaire, le traitement des données, l'analyse des données et la publication des résultats suivront.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article