google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Côte d'Ivoire: seuls 12,3% des écoles inspectées.


26 novembre 2021 - 285 vues

En Côte d'Ivoire, seulement 12,3 % des écoles ont été inspectées au cours de la dernière année scolaire.
Ce faible taux d’inspection des établissements scolaires a été déploré par la ministre de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation, le Professeur Mariatou Koné lors d’un échange avec les inspecteurs de l’enseignement primaire et préscolaire (IEP).

Cette tribune d’échanges qui s’inscrit dans la dynamique des rencontres qu’elle a initiées avec tous les acteurs du système éducatif, dès sa prise de fonction, a permis de faire un tour d’horizons des différentes préoccupations et doléances de la corporation des inspecteurs, rapporte le service de communication du ministère dans une note d’information.
Le professeur Mariatou Koné a souligné " les lacunes qui portent atteinte à la qualité du rendement de la société ".

A titre d’illustration, souligne cette note d’information, « elle a indiqué que seulement 35% des établissements scolaires ont pu être visités au cours de l’année scolaire écoulée et 12,3% d’établissements ont pu être inspectés ».
« Elle a dénoncé également de nombreux manquements, à savoir, la présence à titre commercial des documents dans les établissements, les levées intempestives de cotisations imposées aux écoles, l’abus d’autorité de certains inspecteurs, le redéploiement irrationnel des enseignants-maîtres, ce qui crée de graves disparités et impacte sérieusement la qualité du système éducatif », ajoute la note.

Le ministre a demandé aux auteurs potentiels de rompre avec des pratiques qui portent atteinte à la qualité du système et à la réputation de la société.
Elle s’est engagée à améliorer progressivement leurs conditions de travail en tenant compte des ressources budgétaires allouées et disponibles, afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle d’encadrement et d’inspection sur le terrain.
 Parmi les promesses faites figuraient l'examen d'un projet visant à créer de nouvelles inspections et la dotation en personnel d'inspecteurs de matériel de mobilité.

Auparavant, le porte-parole des IEP, l’Inspecteur Gorges Dogbo a remercié la ministre pour le respect de la parole donnée et la sollicitude dont elle fait montre dans le traitement des diligences des acteurs directs du monde éducatif.

Au cours de son intervention, plusieurs griefs ont été présentés à la ministre. Il s’agit notamment de la revalorisation de l’indemnité de leur fonction, la création de nouvelles circonscriptions d’inspection, la mise à disposition à temps des fonds de l’État affectés pour la prise en compte des frais COGES (Comité de gestion des établissements scolaires).

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article