google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Destruction de 79 tonnes de produits interdits par les douanes -Le chef de cabinet adjoint du ministre de la Santé évoque le danger de falsification de médicaments.


25 novembre 2021 - 70 vues

C’était le mercredi 24 novembre 2021 à l’espace Akwaba Parc Business de Port-Bouët en présence du directeur général des douanes, DA Pierre Alphonse, du directeur de cabinet adjoint du Ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Keho Yaya et du directeur de Cabinet adjoint du Ministre de la Santé, Soro Gouantelé Gonan.

Ce dernier a fait savoir les conséquences qu’entraine la consommation des médicaments de qualité inférieure et falsifiés 10 tonnes de Cannabis, 59 tonnes de médicaments de qualité inférieure et falsifiés et 8 tonnes de cigarettes, c’est la quantité de produits saisis par la douanes ivoirienne et détruits par incinération.
Evoquant la question de la santé des Ivoiriens, le Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre de la Santé, Soro Gountelé Gonan a relevé que la consommation de médicaments de qualité inférieure et falsifiés sont les causes premières des insuffisances rénales constatées en Côte d’Ivoire.

"( ...) Je ne veux pas mettre en relief l'impact négatif de ces médicaments sur la santé de la population sans mentionner deux éléments. Au niveau de la santé, la consommation de ces médicaments est la cause de la plus grande portion de cas d’insuffisances rénales que nous avons au sein de la population. Même chose pour une insuffisance hépatique. Il en est de même pour les autres pathologies", a expliqué le représentant du ministre Pierre Dimba qui a salué le travail des douanes.
Pour sa part, le directeur général des douanes, Da Pierre Alphonse a dit que leur mission principale connue de tout le monde , c’est la collecte des deniers publics au profit de l’Etat.

Dans le même temps, nous garantissons la sécurité sanitaire des Ivoiriens. Dans ce contexte, il nous est demandé de saisir. Saisie de produits interdits, sous réserve d'une interdiction absolue. Nous avons détruit de la drogue, du cannabis, des médicaments de qualité inférieure et falsifiés et de la cigarette”, a déclaré Da Pierre Alphonse, directeur général des Douanes.

Pour lui, le préjudice de ces produits prohibés est avant tout psychologique.
“ Le préjudice est d’abord sanitaire. Imaginez plus d'une dizaine de tonnes de cannabis dans les rues, autour des écoles, dans les écoles secondaires et partout ailleurs en Côte d'Ivoire ? Je veux que vous teniez compte du fait que nous protégeons la santé des Ivoiriens; C'est inestimable! ", a déclaré le patron de la douane.

Le Chef de Cabinet adjoint du Ministre du Budget et du Portefeuille d'Etat, Keho Yaya, a salué le travail effectué par les Services des Douanes. " Je me réjouis du travail accompli par les douanes et les services des douanes dans tout le pays. Nous avons la preuve que les douanes travaillent.

Elle veille à la protection de l'économie nationale", a déclaré le représentant du ministre Moussa Sanogo.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article