google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Lutte contre la fraude documentaire aux frontières : la Suisse met 500 millions de FCFA à la disposition de la Côte d'Ivoire.


27 novembre 2021 - 248 vues

Au nombre des sujets évoqués pendant sa visite de travail à Berne en Suisse, du 25 au 27 novembre, la lutte contre la fraude documentaire dans la sécurisation des frontières, figure en bonne place.

Une problématique partagée par le gouvernement suisse, qui a décidé d’accompagner la Côte d’Ivoire avec un financement à hauteur de 800.000 euros, soit 500 millions de FCfa sur une période de 18 mois.

Saluant cette autre aide, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Vagondo Diomandé, a rappelé que la Suisse, dans le cadre de sa coopération avec la Côte d’Ivoire, intervient dans le renforcement des services frontaliers par le renforcement de la sécurisation et l’optimisation du fonctionnement de postes frontaliers.

C’est dans la même veine que l’aide octroyée aidera à la fourniture d’équipements et au renforcement des capacités des éléments des forces de sécurité, notamment la police, à lutter contre la fraude documentaire aux frontières.

Tout ceci pour contrôler les migrations dans la sous-région et surtout en Côte d'Ivoire. Qui joue un rôle important en Afrique occidentale en termes de migration, à la fois en tant que pays d'origine, de transit et de destination.

Le soutien de la Suisse permettra aux agents frontaliers de fonctionner dans des conditions optimales. Ainsi, le personnel formé à l’identification des documents de voyage et à la lutte contre la fraude documentaire sera en mesure de renforcer ses capacités dans la détection des faux documents... », se réjouit le ministre Vagondo Diomandé.

Toujours dans le cadre de la coopération entre les deux pays, le ministre Vagondo Diomandé et la Conseillère Fédérale de Justice et Police, Karin Keller-Sutter ont procédé, le jeudi 25 novembre 2021, à la signature de trois accords dans le domaine migratoire.

Renforcer la collaboration en matière de gestion de la migration irrégulière entre les deux pays. « Il s’agit d’une déclaration d’intention visant à renforcer la coopération entre la Suisse et la République de Côte d’Ivoire en matière migratoire, d’un projet d’assistance à la Côte d’Ivoire pour l’amélioration du contrôle aux frontières. Le troisième accord prévoit la suppression réciproque de l’obligation de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques ou de services... », précise le communiqué du ministère de l’Intérieur et de la sécurité.

Autrement dit, les Ivoiriens détenteurs d'un passeport diplomatique ou de service n'auront plus besoin d'un visa pour voyager en Suisse et vice versa.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article