google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Migrants à Calais : Les Britanniques ne sont plus les bienvenus à la rencontre de crise.


26 novembre 2021 - 307 vues

Moins de 48 heures après le drame de mercredi soir, 27 migrants noyés dans la Manche alors qu'ils tentaientde passer vers le Royaume-Uni, Paris et Londres appelaient dans la foulée à une plus grandecoopération, mais voilà les Britanniques désinvités d'une réunion dimanche à Calais après les propos de Boris Johnson qui demandait hier à la France de reprendre les migrants parvenus en Grande Bretagne.

La rencontre prévue entre les ministres européens se déroulera le dimanche 28 novembre à Calais pour tenter de dénouer l'impasse. Mais sans la Grande-Bretagne. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annulé l'invitation à la Grande-Bretagne. La raison de cette crise : les propos de Boris Johnson demandant à la France de récupérer les immigrants arrivant en Grande-Bretagne.

Jusque-là, la France et le Royaume-Uni semblaient vouloir améliorer leur collaboration pour éviter un nouveau drame dans les eaux de la Manche, mais la lettre de Boris Johnson à Emmanuel Macron, rendue publique, a accéléré la crispation des relations et le ministre de l'Intérieur français a annulé la venue de son homologue britannique Priti Patel.

Dans cette lettre au président français, le Premier ministre britannique a demandé au président français de reprendre les migrants arrivant en Angleterre depuis la France, au lendemain d'un naufrage dans la Manche qui a vu 27 personnes perdre la vie. « Je propose que nous mettions en place un accord bilatéral de réadmission pour permettre le retour de tous les migrants illégaux qui traversent la Manche », a détaillé Boris Johnson. Une lettre " indigent quant au fond et inappropriée quant à la forme ", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

La rencontre s'est néanmoins poursuivie avec la Commission européenne et les ministres belge, allemand et néerlandais responsables de l'immigration pour combattre les réseaux de contrebande. Il va au-delà de nos frontières. C'est la raison pour laquelle nous travaillerons dimanche sur des solutions communes avec nos partenaires européens ", a déclaré l'entourage de Gérald Darmanin.

Le gouvernement britannique choisit de faire de la politique intérieure alors que notre seule priorité devrait être d'éviter de nouvelles tragédies dans la Manche. C'est regrettable ", a déclaré l'entourage du ministre.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article