google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Sciences géospatiales : près de 500 spécialistes réunis à Abidjan pour les Jeux africains de 2021.


24 novembre 2021 - 67 vues

Environ 500 experts en géospatial prennent part du 22 au 26 novembre 2021, à la conférence internationale des sciences géospatiales, AfricaGIS 2021, ouverte ce mardi 23 novembre 2021 dans la capitale ivoirienne sous le thème central « Innovation et sciences géospatiales pour la croissance et le développement durable de l’Afrique ».


"AfricaGIS 2021" est pour Nialé Kaba, Ministre du plan et du développement, représentant le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Patrick Achi, une opportunité pour nouer des partenariats stratégiques avec les grands groupes qui opèrent dans le domaine des sciences géospatiales.
C’est pourquoi, dira-t-elle, « la vision 2030 du Président Alassane Ouattara en plaçant l’homme au cœur du développement aura indubitablement besoin des sciences géospatiales pour impulser la croissance et le développement durable de la Côte d’Ivoire ».
« En effet, dans sa déclinaison opérationnelle qui est le PND 2021-2025, le Gouvernement ambitionne de faire passer le taux d'émission de CO2 de 0,49% en 2014 à 0,38% en 2025. Il a également pour objectif de faire passer l'indice de performance environnementale de 25,8 en 2018 à 30,05 en 2025. Enfin, il vise à faire passer le taux d'achèvement des contrôles classés de 60% en 2018 à 80% en 2025 ", a expliqué l'émissaire du gouvernement ivoirien.

AfricaGis est la plus grande et la plus ancienne conférence africaine sur les systèmes d’information Géographique (SIG) et l’observation de la Terre, à en croire Kinapara Coulibaly, Commissaire Général, par ailleurs Directeur Général du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD).
« Nous avons aujourd’hui, l’opportunité d’accélérer de façon structurelle le développement socio-économique du continent, en osant franchir le pas de l’innovation. (…) Les sciences géospatiales nous ouvrent un champ de possibilités inouïes, pour garantir notre sécurité, créer de la valeur tout en protégeant notre environnement pour les générations futures », a indiqué M. Kinapara Coulibaly.
La conférence se tient tous les deux ans de manière tournante avec le soutien de l’ONU, de la Commission de l’Union africaine et de l’Union Européenne, pour le développement socio-économique du continent
Pour rappel, en 2019, l’industrie spatiale africaine a réalisé un chiffre d'affaires de 7,37 milliards de dollars soit 3 685 milliards de FCFA, et devrait générer plus de 10,24 milliards de dollars de revenus, soit 5120 milliards de FCFA, d'ici à 2024.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article