google.com, pub-6624278383889177, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Côte d'Ivoire / Assinie 1

08 juillet 2021 - 1032 vues

Assinie est une localité du sud-est de la Côte d'Ivoire et appartenant au département d'Adiaké, Région du Sud-Comoé. La localité d'Assinie est une commune.

Assinie Plage.

Située à 94 km à l'est d'Abidjan, et plus précisément dans la région dite du Sud Comoé faisant frontière avec le Ghana. Assinie est une station balnéaire de la Côte d'Ivoire, au bord du golfe de Guinée.

On distingue la zone d'Assinie où se trouve le cabanon de Paul-Emile Durand à l'ouest, bordée seulement par l'océan et accessible par la route, et à l'est qui constitue une presqu'île entre océan et lagune. Longue d'une quinzaine de kilomètres. Cette presqu'île très étroite (de 100 à 1 000 m) est occupée par de luxueuses villas et paillotes. L'accès se fait en voiture, par bateaux privés ou via des pirogues traversant la lagune.

L'embouchure de la lagune qui marque la fin de la presqu'île d'Assinie est appelée La Passe.un endroit paradisiaque ou on ne trouve ni restaurants ni hotel on est en contact direct avec la nature.

La localité est la destination privilégiée des abidjanais aisés pour le week-end. Elle a constitué le lieu de tournage du film Les Bronzés en 1978.

pour-tous-vos-moments.jpg (48 KB)  

Histoire

Assinie (autrefois Issiny) fut le premier comptoir de la côte ivoirienne, bien qu'il ne reste plus aujourd'hui aucun vestige de cette époque. Dès 1637, cinq missionnaires capucins, venus de Saint-Malo pour évangéliser, s'y installent Le climat et les maladies les font repartir rapidement, trois d'entre eux perdent la vie et les deux autres migrent au Ghan, précisément à Axim

Le roi d'Assinie

En 1687, deux ans après le code noir, des missionnaires et des commerçants français s'installent sur le site d'Assinie, à l'extrémité est du littoral, vers la Côte de l'Or, mais ils repartent en 1705 après avoir construit et occupé le Fort Saint-Louis, premier établissement français d’Asini, de 17015 à 1704. La raison : le commerce des esclaves contre les céréales ne rapportant pas assez

Parmi eux, le chevalier d'Amon et l'amiral Jean-Baptiste du Casse, directeur de la Compagnie du Sénégal, débarquent, intéressés par le trafic de l'or, et sont reçus à la cour du roi Zéna. Ils ramèneront en France le jeune « prince » Aniaba et son cousin Banga, lesquels seront présentés au roi de France Louis XIV et se convertiront au catholicisme (Aniaba sera baptisé par Bossuet, évêque de Meaux). Ils deviendront officiers dans le Régiment du Roi, avant de retourner en Assinie vers 1700. Aniaba serait devenu en 1704 conseiller du roi de Quita (actuel Togo), se faisant appeler Hannibal.

La mise en valeur

Le premier fort durable de la Côte, Fort-Joinville, après celui de Fort Saint-Louis, de 1701 à 1704, celui de Grand-Bassam, y est construit en 1843, après le débarquement des lieutenants de vaisseau Kerhallet et Fleuriot de Langle, qui devait mener à un traité entre la France et le roi de Krindjabo, Amon N'doufou. À cette époque, les escarmouches avec les Anglais étaient fréquentes, et les moyens ne permettaient pas d'exploiter l'intérieur du pays. C'est à l'intérieur de ces forts que les premiers comptoirs commerciaux seront installés les années qui suivirent.

Éducation

C'est à Elima que sera créée la première école officielle française le 8 août 1887 avec pour instituteur Fritz-Emile Jeand'heur venu d'Algérie. Elle comptait alors 33 élèves africains qui seront les premiers lecteurs en langue française. Elle fonctionnera pendant 3 ans avant d'être transférée en 1890 à Assinie par Marcel Treich-Laplène, le nouveau résident de France. Le 1er mars 1904, il y avait 896 élèves en Côte d'Ivoire pour une population estimée un peu supérieure à 2 millions d'habitants.

Langues

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'voire est le français. La langue vernaculaire de la région est l'agni. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de MoussaNote 1 qui se distingue du français standard par la prononciation. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont écrits deux magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi. La région d'Assinie accueillant de nombreux ivoiriens issus de toutes les régions du pays, toutes les langues vernaculaires du pays, environ une soixantaine, y sont pratiquées.

getlstd-property-photo.jpg (44 KB)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article